LES  ENVIRONS


 

La   commune   de  Stora  s'étendait   sur   une   grande   superficie.

En  effet   elle    allait   jusqu'à    mi-chemin   de   Collo  (par  la  mer),  allait   jusqu'à   l'ancien  tunnel   en   direction   de  Philippeville,  et  je  crois ,  limite  avec  Tamalous,   puisque   le  village   et   les   alentours    d'AÏn-Zouit   en   faisaient   partie.

Aïn-Zouit   était   à  18Km  de  Philippeville,  21  de  Stora. Il   fallait   voir   la   route   toute  empierrée  (pas  goudronnée)  et   cabossée  avec  des  ornières  pas  possibles.

Le  curé  Guinet de  Stora  qui  participait  à  des  colonies  de  vacances   en ce lieu  a  compté  les  tournants  sur 18Km, il  y  en  a  parait-il , d'après,  lui  350.

Je l'ai faite peut-être des centaines de fois mais je ne les ai jamais comptés   mais c'est fort possible que cela soit le nombre. 

C'était  une  route  étroite  et  empierrée, et il  fallait  avoir  l'œil  pour  voir  si  un  véhicule  quelconque  venait  en  sens  inverse  car  il  n'y  avait  pas  beaucoup  d'endroits  pour  se  croiser  en  sécurité.Mais  heureusement  que  la  route  était  à  flanc  de  montagne  et  l'on  pouvait  apercevoir  à  temps  un  véhicule  et  se  mettre  dans  un  endroit  suffisamment  large  et  attendre  l'autre  véhicule.

Quand  je  pense  que  mes  parents  faisaient  la  route  en  vélo  avec  moi  sur  une  selle  adaptée  sur  celui de mon père  et  ma  petite  sœur    à  l'arrière  sur  celui  de  ma  mère. 

Il  parait  qu'actuellement  elle  est   goudronnée  et   que  des  bus  vont  jusqu'à   Aïn-Zouit, comme   je   connais   la  route  je   ne   serais   pas   prêt   de   monter   dans   ces   autobus à moins qu'ils l'aient élargie et bien redressée .

A  l'époque   il   fallait   une  heure   pour   aller   de   Philippeville   à  Aïn-Zouit  (18Km) en  auto  c'est  dire  la  qualité  de  la  route!

Je  me  rappelle   d'une  auto  que  l'on  nous  avait  prêtée,  une  vieille   guimbarde   qu'il  fallait   arréter   tous   les   4   ou   5KM  car   cela   chauffait   de   trop    et   remettre  de  l'eau   dans  le  radiateur ,  c'était  une  autre  époque !

Nous  y  allions   souvent   car   mes   grands-parents   y   habitaient.

C'était  un  coin  à   bruyère   à   pipes  (la   famille   Amiel   venait    y    récupérer   les   souches  et en faisait des ébauchons  pour   la   fabrication  des  pipes), c'était  aussi  un  coin  à  sangliers  (plusieurs  sociétés   de  chasse   y   venaient   souvent), nous  récupérions  souvent  des  chiens  de chasse  qui   attendaient   leurs   maîtres   en   vain   le   soir  car  ils   n'étaient   pas  revenus  à  temps  sur   la   route   à   l'appel   de   la   trompe  car  ils  devaient  être  trop  loin et devaient toujours courir derrière les sangliers.

C'était   aussi   un  coin   à   champignons:  bolets,  clous,  rosés   et   même   certains   qui  ressemblaient    à    des  truffes  énormes  ( comme   des   patates   douces)  que  nous  cueillons  et  mangions. Je   n'ai   jamais   pu   savoir   ce   que   c'était   vraiment  ces  "truffes"   et   pourtant   j'ai  interrogé   un   professeur   d'université   de  cryptogamie   et   un   pharmacien  qui   avait   fait   2   tomes  importants   pour   la  reconnaissance   des   champignons.

Ces  derniers    sont   les   meilleurs   livres   que  j'ai   vus   concernant   la   reconnaissance   des  champignons.

A   tous   les   2   j'ai   posé   la   question   concernant  cette  "truffe"  et   tous   les  2  m'ont  répondu: "Ce   sont   des   terfès,   mais   comme   je   ne   connaissais   pas    les   terfès   après   tout   je   me  suis   dit:  "oui  peut  être",  mais   après   avoir   vu  des  images   de  ces  dits   terfès  cela  n'avait rien à voir. Peut-être  est-ce  une  variété  de   truffe  inconnue, qui  sait!

 

D'ailleurs   en   des   temps   immémoriaux   la   route   de   Collo   passait   par  Stora   puis  direction   Aïn-Zouit    jusqu'au   col   du   Ménestrier,  puis  on   continuait   jusqu'à   Sidi-Zerzour   et    ensuite   vers    Tamalous   et   la   direction   Collo !

Ce  devait  être  une  sacrée  expédition. Je  ne  l'ai  jamais  faite. Jusqu'à  Aïn-Zouit  c'était  déjà  suffisant!Une fois mes parents ont pris cette route pour aller à Aïn Zouit avec ma sœur et moi.Une vraie expédition.

Actuellement   Stora    a    perdu    son   statut    de    commune    et    fait   partie   de   Skikda

(ex-Philippeville)   alors   qu'Aïn-Zouit   est   devenu    commune.Un comble!

J'ai  eu  récemment  un CD Rom  sur  Aïn-Zouit   et   je   n'ai   rien   reconnu  du   village  que  j'ai  connu,  juste  un  palmier  qui  est  devenu  tout  rabougri  dans  le  jardin  de  mes  grands-parents(il  doit  être  au  moins  centenaire !)  et  quelques  pins  maritmes  dans  le   communal  et  c'est   tout , d'ailleurs  même  sur Google  Maps  je  ne  reconnais  pas  le  village  tant  il   a  changé.Il  faut  dire  que  nous n'y  sommes  plus  allés  depuis  Aout  1955, mais  j'ai  de  bons  souvenirs de  l'endroit  de  l'époque.

Dans   les   environs   cotiers   de    Stora   on    y   trouve   d'innombrables   plages   aux  noms   évocateurs:   Plage   des   Corses,  Ravin   des   Singes,   Miramar,   Ravin   des   Lions,  la  Carrière,  La  Grande  Plage.

Plus  loin   d'autres   plages   avec   des   noms   arabes   comme   l'Oued-Bibi,   l'Oued-Tangi  et   d'autres   dont   je   ne   connais   ni  le  nom  ni  l'aspect.  Car   une   vue   du   coin   prise   par   satellite   en  montre   beaucoup.